Accélérer la transition digitale avec l’IoT

Qu’est-ce que l’IoT ?

L’Internet of Things (IoT), englobe les dispositifs physiques, les logiciels, les capteurs et la connectivité réseau qui permettent à des appareils de collecter et de partager des données créer de la valeur pour ses utilisateurs à travers divers nouveaux services.

L’IoT existe depuis plus d’une dizaine d’années mais deux transitions majeures ont accélérées son émergence  : la généralisation massive de la mobilité et l’amélioration significative des connexions sans fil. L’expansion actuelle du marché de l’IoT a donc suivie et affiche aujourd’hui une croissance de plus de 20% sur l’ensemble du marché selon un rapport du Boston Consulting Group qui prévoit aussi que les dépenses relatives aux technologies IoT atteindront les 267 milliards de dollars cette même année. Cisco, le géant des services réseau, estime dans un autre rapport que le nombre d’appareils connectés à l’échelle mondiale passera de 25 milliards en 2015 à 50 milliards en 2020.

Avec tous ces dispositifs interconnectés et le volume de données qu’il génère, l’avenir de l’IoT nous réserve de très belles choses. Par conséquent, il ouvre des possibilités illimitées aux organisations :

  • Gestion des stationnements et optimisation des flux de circulation
  • Montres connectées, appareils électroménagers
  • Maintenance prédictive avec la gestion automatisée des alertes
  • Optimisation de flux et des tournées de livraison
  • Gestion des consommations énergétiques

Une solution complète est composée de plusieurs éléments essentiels :

  • Les capteurs positionnés sur les objets pour la collecte
  • Les logiciels pour l’exploitation des ressources
  • La connectivité réseau afin de permettre le partage
  • Les données qu’on peut considérer comme des éléments clés en entrée et en sortie d’une solution 

Aujourd’hui, les capteurs se trouvent partout et peuvent générer de la donnée exploitable. Les nouveaux smartphones, par exemple, sont composés de multiples capteurs :

 

Nous pouvons donc aussi bien récolter des données de température, d’humidité, de positionnement, de temps de fonctionnement… En recueillant continuellement ces données sur notre environnement, les capteurs remplacent l’acte manuel comme principal moyen d’acquisition de données avec une performance nettement supérieure.

Mais cette acquisition de donnée en forte croissance et la volonté de les collecter afin de créer de nouveaux usages métiers ont très rapidement mis sur la table la question de l’architecture à mettre en place afin d’optimiser l’exploitation tout en étant « cost-effective ».

L’architecture d’un système IoT est composée de différents éléments qui participent à faire transiter l’information : 

 

Ci-dessous notre article complet : 

 



Laisser un commentaire